Presidentielles 2007

pour en discuter.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Besancenot

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
ANARCHY

avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 17/11/2006

MessageSujet: Besancenot   Ven 17 Nov - 7:35

C'est le seul qui défend des vraies idées anti-capitalistes. C'est le seul qui vaudrait peut-être la peine de se déplacer jusqu'à une urne, même s'il n'a aucune chance d'être élu. Royale étant bien sûr la meilleure personne pour ça selon le PCF...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
windowman



Nombre de messages : 142
Age : 34
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Besancenot   Ven 17 Nov - 15:43

Personnellement, je voterai vert. Ce sont les euls à représenter pour moi un enjeu prioritaire et indiscutable : la pérennité de notre écosystème. Une fois sauvegardées nos chances de survie, libre à nous de construire un monde pourri ou meilleur ^^. Cela dit, je sais que les verts ne passeront pas le premier tour, et je voterai donc blanc au second tour. J'ai décidé de voter en conscience, et non plus utile. La démocratie est dans l'impasse, la poiltique bonne à jeter. Je ne veux plus alimenter ce simulacre de démocratie. Arrivés où nous sommes, entre mort lente par maladie dégénrative ou accident fasciste, je me dis que le second parcours est davantage susceptible de nous réveiller. Après, si ça ne fait pas plus de vagues que ça, c'est que notre race ne mérite pas de poursuivre son vain parasitage de la planète.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lili

avatar

Nombre de messages : 30
Age : 33
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Besancenot   Sam 18 Nov - 2:24

windowman a écrit:
je me dis que le second parcours est davantage susceptible de nous réveiller. Après, si ça ne fait pas plus de vagues que ça, c'est que notre race ne mérite pas de poursuivre son vain parasitage de la planète.

Le 21 avril 2002 il y a eut un léger réveil et tout le monde est retombé dans le coma ensuite...
Et je suis pas persuadées que sans les manifs anti-LePen de l'époque tout le monde n'aurait pas bien réalisé ce qui se passait...

Je suis assez d'accord avec toi, les verts sont les seuls à dégager une petite lueur d'espoir, du moins sur le plan de l'écologie, et si ça avait une seule chance d'influencer le futur gouvernement je voterais certainement pour eux.
Mais ce sera la première fois que je voterais pour des présidentielles (et seulement la troisième ou quatrième fois que je vais voter tout court) et j'ai encore la naiveté de croire que voter "utile" reste le mieux a faire....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://educ.easyforumpro.com
Maya

avatar

Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Besancenot   Sam 18 Nov - 5:13

window, ds l'absolu je suis entièrement daccord avec toi, mais en pratique je crois qu'il est tout de mm dangereux de ne pas voter utile ... je ne suis pas encore décidée mais ... jai vraiment peur qu'il se passe un truc moche genre sarko/lepen ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
windowman



Nombre de messages : 142
Age : 34
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Besancenot   Sam 18 Nov - 12:31

j'avoue en avoir assez de cette fausse démocratie qui va droit dans le mur. Pas de reprise en main sans électrochoc.

Il y a eu suffisamment de drames, d'avertissements et de temps pour prendre soigneusement de bonnes résolution. Rien ne se passe. Il ne reste que le choc qui puisse encore secouer la France et le faire se reprendre en mains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie



Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 12/11/2006

MessageSujet: Re: Besancenot   Sam 18 Nov - 14:54

Voter blanc c'est donner l'occasion aux autres de choisir pour toi. J'espère ne jamais laisser quelqu'un d'autre choisir pour moi.
A moins d'un deuxième tour sarko/lepen, là j'avoue que je ne sais pas...
Quant aux verts, ils sont très utiles! Leur politique en matière d'écologie est formidable mais un président doit gérer d'autres problèmes que ceux environnementaux. Même s'ils ont une politique sociale, je ne la trouve pas très claire car noyée sous le reste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
windowman



Nombre de messages : 142
Age : 34
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Besancenot   Dim 19 Nov - 4:34

Effectivement, les verts n'ont pas réellement de capacité de goiuvernement. Si je vote pour eux, c'est pour signifier que la pérennisation de notre écosystème est prioritaire sur tout projet politique, et accessoirement qu'aucun parti politique ne propose selon moi de réformes utiles et indispensables.

Voter blanc, dans l'effet, c'est peut-être apporter plus de poids aux extrêmes consistants, c'est vrai. Mais, pour moi, c'est exprimer démocratiquement (au coeur de notre système hypocrite et foireux) qu'aucun des candidats ne vaut le coup. Et si les blancs ne sont pas comptés, c'est pour moi une stupidité démocratique. Quand tu as mettons 50% de la population qui vote mais que seuls 20% s'expriment (sur ces 50%, c'est déjà en soit un indice incontestable que le système politique ne fonctionne pas et qu'il faut repartir du peuple poour le redéfinir. Après, si personne n'a l'honnêteté et la bonne foi d'en tirer d'autres conclusions que son propre et égocentrique intérêt, je ne veux pas alimenter et m'associer à cette débâcle de l'intelligence. Point final.

Je veux une sixième république intelligente. A défaut d'un programme politique intelligent, je ne voterai rien d'autre que du blanc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maya

avatar

Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Besancenot   Dim 19 Nov - 6:36

window, je comprends ce que tu vises en votant blanc dans un tel cas, ( ma soeur est entièrement d'accord avec toi et dailleurs va voter comme toi ... ) mais je ne suis absolument pas d'accord avec toi Very Happy hey ouep ... je trouve que c'est bien d'avoir des convictions, de les défendre etc ... ( j'ai les mm ) seulement quand il y a danger je trouve que voter blanc est un acte limite suicidaire ... je n'ose mm pas imaginer ce que serait la france avec lepen au pouvoir ... sarko me fait moins peur mais j'aimerais pas qd mm pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
D4rtagnan

avatar

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 15/11/2006

MessageSujet: Re: Besancenot   Dim 19 Nov - 6:49

l ecologie est une chose trop important pour etre confie aux ecolo =x
j espere que le phenomene hulot ne sera pas qu un feu de paille ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
windowman



Nombre de messages : 142
Age : 34
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Besancenot   Lun 20 Nov - 2:11

Attention ! Voter blanc pour moi est autant une manifestation de mes convictions politiques qu'une stratégie politique. Comme tous les votes et débats faits jusque là sont restés stériles, je me dis qu'un bon coup de calgon d'extrême droite réveillerait peutetre l'opinion publique !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
msthrp

avatar

Nombre de messages : 44
Age : 32
Localisation : namur blegique / ancienne parisienne
Date d'inscription : 13/11/2006

MessageSujet: Re: Besancenot   Lun 20 Nov - 6:00

"un bon coup de calgon d'extrême droite" c'est a dire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lili

avatar

Nombre de messages : 30
Age : 33
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Besancenot   Lun 20 Nov - 9:53

Tu me fait peur windowman. 5 ans d'un gouvernement d'extrème droite? Pour faire réagir les gens?
Je suis d'accord avec toi que c'est violent, mais seuls les gens qui sont déjà conscient du problème politiques vivraient un véritable cauchemard et ceux qui préfèrent rester dans l'ignorance garderont les yeux fermés....
Pour moi c'est pas une solution...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://educ.easyforumpro.com
Maya

avatar

Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Besancenot   Lun 20 Nov - 12:45

windowman a écrit:
qu'un bon coup de calgon d'extrême droite réveillerait peutetre l'opinion publique !

t'es ouf lol ^^' c'est bcp trop dangereux ... perso, je me dis ( enfin j'espère ) que si l'extrème droite devait passer un jour, le pays se gèlerait ... mais en mm tps si elle passe ... c'est qu'elle a été voulue ça serait vraiment chaud, j'ose pas penser à ce qui pourrait se passer ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
windowman



Nombre de messages : 142
Age : 34
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Besancenot   Lun 20 Nov - 14:22

Attention : si elle passe, ce sera parce que les citoyens se seront majoritairement détournés du vote (ce qui se passe déjà) et que seuls les quelques milliers de militants fascistes irréductibles auront voté. Si l'extrême droite passe, mon pari c'est que l'ensemble des français récupère sa conscience politique, que l'extrême droite soit balayée et que l'ensemble des citoyens reprenne en main la direction du pays par l'intermédiaire de représentants plus proches du peuple et ragaillardis de nouvelles idées et de motivation forte !

C'est ça mon coup de calgon. C'est un pari.

Aujourd'hui, tel que cela se passe depuis pas mal d'années, de moins en moins de citoyens votent, et la politique est de moins en moins efficace face à la déliquessence de nos sociétés. Continuer sur ce mode là me semble mener nulle part. Il faut que l'ensemble dez la population réinvestisse le champ du politique et se tourne vers l'édification d'un avenir pour l'heure complètement abandonné aux fluctuations des marchés boursiers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
msthrp

avatar

Nombre de messages : 44
Age : 32
Localisation : namur blegique / ancienne parisienne
Date d'inscription : 13/11/2006

MessageSujet: Re: Besancenot   Lun 20 Nov - 23:09

Je suis entièrement d'accord windowman...
Mais pas pour les memes raisons.
Je ne sais pas ce que ça fera si Lepen se retrouve président. Il est trop fixé sur la nostalgie de la seconde guerre, et je n'arrive pas à voir ce qu'il instaurera.

Cependant, tout les "fachos" ne sont pas des monstres assoifés d'une France blanche, pour virer tous les étrangers du territoire, mettre les juifs dans les camps d'extermination, et massacrer les gachos...
Il y en a, mais au final ce n'est qu'une minorité à l'interieur meme des groupes d'extremes droites (que ce soit des vieux qui vivent encore dans l'ancienne France, ou des gamins de 14 piges qui ne savent rien affirmer d'autre que des principes non fondés...). Et quand je dis minorité, oui c'est vraiment minorité. D'ailleurs peut de gens font la différence ente skinhead et extreme droite. Oui, la difference est tout d'abord là. Bref. Les préjugés sur l'extreme droite ne sont pas prêt d'etre effacés, surtout quand les médias s'y mettent.

Mais personnellement, les gens n'ont plus de principe, plus de respect. (Le respect est une de mes valeurs fondamentales). On manque d'ordre, d'organisation, de droiture, de fierté, de solidarité, de dignité, de responsabilité meme parfois.
Ce sont des mots qu'en général on juge... ridicule. Et quoi ? quelque soit l'endroit ou je vais, je vois de tout, et suis choquée de tout, du plus petit detail... Le mensonge, la manipulation, la violence, la haine, on n'en manque pas. On tombe dans une sorte de decadence dans tout les domaines, à la TV, dans les magasines, les medias et j'en passe. Sexe, drogues, violence. C'est un cliché pour certains, pas pour moi. Evidemment on dis que faire le bien est plus difficile que de faire le mal. Mais resté droit et avoir une vie saine est plus difficile que tomber dans la debauche.

Et il va de meme dans notre pays : etre une terre d'acceuil Ok. Quand on ne respecte pas les lois et les principes de la terre d'acceuil Non. Quand on va en pays etranger, generalement on se pli à la vie de ce pays. En tout cas c'est ce que je fais. Mais ce n'est pas toujours le cas des nouveaux arrivants et des anciens. Et ceux qui manque de respect envers un pays d'acceuil, il peuvent bien retourner d'ou ils viennent, et se debrouiller avec nos aides actuelles, non ?
La notion de fierté envers son pays est il donc un mal ? chaque pays à son histoire, sa culture, sa bouffe, son drapeau, sa nature. C'est normal d'en etre fiert et de pouvoir conserver ces differences. Si on avait tous les memes choses, plus d'identité et plus rien a apprendre des autres.

Bref j'ai pas confiance en Lepen. Mais si il faut un electrochoc, je doute que lui arrive à mettre autre chose que de la haine en France. Sarko est préférable. On sait a quoi s'attendre. Pas avec Lepen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lili

avatar

Nombre de messages : 30
Age : 33
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Besancenot   Mar 21 Nov - 2:06

Je suis d'accird avec toi sur les principes que tu défend.
IL y a plein de "valeurs" qui ont disparue, le respect en premier lieu. Et je ne pense pas que Sarkozy, même si il défend ces valeurs, soit capable d'y changer quoique ce soit car ses méthodes, qu'il met déjà en place au ministère de l'intérieur, ne sont pas adaptées. Mettre toutes le personnes qui ne respectent plus rien en prison ne fera pas avancer les choses.
Pour moi, seule l'éducation peux faire avancer les choses. Hélas, je n'ai pour l'instant vu aucun candidat s'en préoccuper au-delà des petit soucis matériels de la carte scolaire qui n'est pas la base du problème.
Pour moi le problème ce sont les classes de 30 élèves voir plus, et le fait que les parents refusent le principe de l'école : ils veulent que l'école applique leurs principes d'éducation (qui bien souvent se résume au laisser-faire et à l'enfant roi).
Alors à mon avis il ne faut pas seulement éduquer les enfants, mais enfermer tous le monde, mettre des amendes, ou priver de resources les familles en difficulté ne fera qu'agraver le problème.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://educ.easyforumpro.com
windowman



Nombre de messages : 142
Age : 34
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Besancenot   Mar 21 Nov - 2:56

Alors, plusieurs points à aborder.

Par rapport à la politique du FN. Je pense que l'essentiel des mesures du FN, s'il venait à la présidence et qu'il n'en soit pas jeté par une foule en rage (ce sur quoi je compte : on est un pays de révolutionnaires, merde !), seraient des mesures protectionnistes visant à couper avec la mondialisation et à se protéger des commandements du marché libéral international. En cela, ça ne sera pas un mal, même si les intentions sont stupides, que la logique est absurde et que les relations politiques de la France et du monde en seraient grandement affectées. Dans tous les cas, je doute que les effets socio-économiques soient plus dévastateurs qu'avec le programme de la droite libérale qui cherche à destructurer l'Etat pour l'amener à l'extinction.

Pour ce qui est des valeurs, je suis effectivement convaincu qu'elles s'instaurent dans l'éducation des jeunes... et des moins jeunes. C'est pourquoi je pense que les médias (et à travers eux les pouvoirs politiques) ont un devoir de service public qui est gravement inversé actuellement en sévices publics, comme dirait l'autre. Par ailleurs, je pense que le système des PMI, au bord de l'implosion, est un système à développer : offrir des structures multicompétentes pour les besoins des familles est une nécessité évidente. Aujourd'hui, l'idée est louée et les budgets suupprimés : force est de constater par conséquent avec la plus mauvaise foi que c'est un système qui ne fonctionne pas et de le supprimer dans le même grand mouvement archaïsant de suppression des différents services publics (transport, énergie...). Pour moi, il faudrait même aller jusqu'à une école parentale dont les principes et modalités restent à débattre.

Quant aux problèmes de miogrations incontrôlées et "stériles" comme le pointent d'un doigt accusateur les sections d'extrêmes droite et de racistes, c'est un problème de fonds qu'on ne peut résoudre ni par des quotas, ni par un contrôle à la carte des migrations, ni par des aides ridicules, détournées et mal employées dans les pays d'émigration. C'est en permettant aux pays de se développer harmonieusement, et non en exploitant leurs richesses et main d'oeuvre au profit de l'occident qu'ils acquérront un statut viable et que les migrations trouveront un équilibre fructueux. C'est en cloisonnat les marchés par niveaux de vie et de développement que les économies, enfin débarrassées des influences parasites du marché, pourront servir le développement social et durable. Avec par ailleurs des aides renforcées et mieux contrôlées dans le monde. Le FMI aurait là une vraie mission ONUsienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
D4rtagnan

avatar

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 15/11/2006

MessageSujet: Re: Besancenot   Mer 22 Nov - 4:15

"En cela, ça ne sera pas un mal, même si les intentions sont stupides, que la logique est absurde et que les relations politiques de la France et du monde en seraient grandement affectées."

"tres" legerement oui Surprised, ou comment passer du stade de pays riche et developpe a celui de pays "arriere" :>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
windowman



Nombre de messages : 142
Age : 34
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Besancenot   Mer 22 Nov - 5:19

Comprenez que mon pari table sur une réaction de la population française. Je me contente de calculer les risques SI la France est bien morte à elle-même...

J'en ai vraiment plus qu'assez de voir la situation pourrir de plus en plus. Personne ne réagira tant qu'on aura pas la tête dans la merde. Plutôt un grand plongeon qui réveille qu'une lente et douloureuse noyade...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kamisama

avatar

Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 22/11/2006

MessageSujet: Re: Besancenot   Mer 22 Nov - 8:52

loupé ! même s'il y avait une réaction de la population française, de nouvelles élections seraient lancées et puis c'est tout.
Il faut cesser de rêver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maya

avatar

Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Besancenot   Mer 22 Nov - 14:16

jai du mal à adhérer à ton "optimisme" window Neutral
sinon lili tu parlais de la valeur de respect défendue par sarko ... jai envie de répondre que je pense que pour défendre une valeur il faut au moins la pratiquer soi mm ... et je pense que la base du respect c'est de respecter ceux qui ne nous respectent pas forcément ( il faut apprendre à écouter les cris de détresse et les signes de mal être sans réagir du tac au tac ... sinon c'est un engrenage évident ... ); c'est ptêtre con mais en parlant comme il l'a fait aux jeunes et des jeunes des cités, sarko n'a pas vraiment défendu le respect Suspect il aurait parlé autrement, ça aurait surement changé bcp de choses ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
msthrp

avatar

Nombre de messages : 44
Age : 32
Localisation : namur blegique / ancienne parisienne
Date d'inscription : 13/11/2006

MessageSujet: Re: Besancenot   Mer 22 Nov - 22:11

maya> c'est moi qui parlais de respect dans le post d'avant. Et pour moi le respect est obligatoirement reciproque. De plus, mais ça c'est tres tres personnel, je vois pas en quoi ça a choqué de parler de karcher. C'est une expression comme une autre. Il parle de racailles, mais les gamins l'affiche ouvertement.
Alors le respect envers des gens qui ne nous respecte pas, nous, nos lois, et notre culture... Excuse moi... ça ne me laisse pas de marbre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
windowman



Nombre de messages : 142
Age : 34
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Besancenot   Jeu 23 Nov - 1:27

Quand on parle des jeunes des cités, et notamment des racailles, il faut rappeler quelques faits.

Les cités, comme on les appelle, sont nées de la vague de reconstruction qui a mis le pays en effervescence durant les trente glorieuses. Baby-boom, crise du logement, influence soviétique : les grands ensembles rentrent dans une logique de grands travaux à moindres frais et de modernisation soviétique de l'habitat : la cité comme creuset d'une société mixte et moderne de travailleurs.

Toutefois, la mobilité sociale n'a pas vraiement fonctionné comme elle devait. Parce que la France manquait de travailleurs (élans des grands travaux, victimes de guerre...), elle a rappatrié de ses "colonies" des paysans arabes, noirs et asiatiques afin de pallier à ces manques. La filière de recrutement, implantée directement dans les "colonies", faisait miroiter la richesse à ces paysans naïfs et sans éducation. Leur place dans la métropole était toute trouvée dans les emplois les plus bas et les plus méprisés. Exploités par la société française de l'époque, ces travailleurs ont dû se dévouer à leur travail dans un pays où l'on ne se souciait pas de les intégrer : c'étaient des sous-hommes qui venaient juste pour reconstruire le pays et qui rentreraient chez eux dès ce travail accompli. Voilà l'hypocrisie qui préside aux migrations. Un immigré est considéré à l'époque comme en transit, pas comme un nouveau citoyen à intégrer. Ces générations de travailleurs malmenés, après des décennies de bons et loyaux services sans aucune reconnaissance sociale (racisme, manque d'initiatives d'intégration) sont restés dans la misère des cités qui se dégradaient.

Parallèelement, les familles blanches aisées qui avaient d'abord été installées dans ces cités ont pu s'émanciper et déménager vers des habitats moins collectifs et plus agréables. Ne sont restés dans les immeubles que les plus pauvres, ceux qui n'avaient pas le choix. Les partants ont été remplacés par des arrivants plus pauvres encore.

Autrement dit, peu à peu, les cités se sont ghettoïsées pour les français de toutes couleur et de toute durée comme une impasse, un cul de sac duquel ils ne pouvaient plus espérer sortir. Enfermés là par leurs moyens, cultivant nécessairement par repli sur soi volontaire et subi une contre culture, ils se sont vus exclus encore davantage par la société.

Comment un enfant né dans ces conditions, vivant la misère de ses parents comme une fatalité sociale, comme un écrasement perpétuel de sa dignité par les institutions, pourraient-ils adhérer à des valeurs républicaines qui, manifestement, n'ont pas cours dans ces lieux de non droit ?

Effectivement, ce phénomène de ghettoïsation tient en partie à l'hypocrisie et à la négligence des pouvoirs publics français de l'époque et en partie aux mécanismes psychosociaux qui régissent les communautés humaines. Ces jeunes sont coupables de violences, certes, mais la société est coupable de les avoir rempli de violence. Les intellectuels et myennes classes ded nos sociétés ont bon dos de rabâcher les valeurs et qualités du système, ils ne cumulent pas tous les handicaps dont on écrase les pauvres, et encore moins ceux cumulés par les descendants d'immigrés.

A propos des descendants d'immigrés, j'aimerais mettre au clair quelque chose qui m'énerve au plus haut point. Une démagogie énorme, une enflation raciste d'une réalité douteusement expliquée par des argumentations fantasmatiques et haineuses. Si la criminalité chez les jeunes est tant représentées par les descvendants d'immigrés, ce n'est pas parcequ'ils sont descendants d'immigrés : leurs parents et grands-parents avaient un profond respect pour la France, investissent énormément l'Ecole républicaine et sont d'une sévérité exemplaire avec leurs enfants, dans la plupart des cas - sévérité inadaptée à notre société, mais exemplaire tout de même -. C'est parce que les facteurs socio-économiques de notre pays font que les habitants des cités sont écrasés de toutes part et de moins en moins hétérogènes que, les descendants d'immigrés étant toujours plus rejetés, ils set trouvent concentrés dans ces poudrières sociales où ils ne peuvent respecter un système qui les piétine.

J'ai travaillé dans un collège de ZEP qui habitait cette réalité que je vous dépeins. Les enfants se divisaient en deux classes : non pas les gentils blancs et les méchants basanés, mais les gentils enfants de classes aisées (blancs et basanés con,fondus (et il y en avait quelques uns quand-même !) et ceux, révoltés et en souffrance sociale des classes pauvres (blancs et basanés confondus, même si ces derniers occupaient une proportion plus importante). Les premiers ne posent pas de problème : ils habitent en pavillon, sont suivis scolairement par leurs parents, qui ont souvent des compétences scolaires déterminantes, sinon au moins une compréhension suffisante du système pour pousser leurs enfants ; pour eux, la société marche. Ayant de bons résultats et une bonne maîtrise des conventions sociales, ils s'adaptent au moule de l'école.
Les seconds eux, vivent en immeuble depuis des générations. Des générations de misère de plus en plus prononcées (le père, ancien ouvrier, touche désormais une retraite insignifiante et insuffisante). Trop vieux, trop usés, trop attaqués de misère sociale (dépression, alcoolisme, incompétence culturelle, méconnaissance du système et de ses conventions....), les parents offrent un piteux modèle face à ceux véhiculés par l'école. Pourtant, ce sont les parents de ces enfants. Il y a déjà là un conflit pour des jeunes en pleine construction identitaire : comment croire à l'Ecole quand tout les destine à stagner, quand ils nn'ont rien pour aimer a priori l'Ecole ? Inadaptés au système scolaire, ils n'ont de culture que celle de leurs parents et celle de leur pairs, en contradiction avec celle de l'école... Rejeter en bloc son identité familiale et sociale pour adopter une identité conventionnelle et peu convaincante est-il vraiment envisageable pour un jeune écrasé par son quotidien ?
Pour un descendant d'immigré, un second conflit identitaire se superpose à celui-ci. Les parents, qui n'ont pas été intégrés à leur arrivée en France, ne sont pas réellement devenus français. Rejetés pour leur acculturation et leur apparence, ils sont en marge de la société française. Cependant, ayant depuis longtemps quitté leur pays d’origine, ils ne sont plus non plus des maliens, algériens, vietnamiens…). Apatrides, marginaux, exclus, ils vivent dans l’angoisse de la France et dans le fantasme de leur jeunesse idyllique auprès de leurs familles et amis au pays. Ils ont émigré pour de graves problèmes que le temps à émousser pour ne plus laisser que l’idéal de l’enfance paisible à la campagne. Ecrasés entre des cultures contradictoires et incomplètes, fantasmées et perverties par l’oubli et la peur, les jeunes ne peuvent se reconnaître ailleurs qu’entre eux. Ce sont des apatrides, des jeunes avec une culture mixte inadaptée à quelque environnement que ce soit. Ce sont des générations sacrifiées. Ces jeunes descendants de migrants vivent dans l’idéalisation de leurs origines (comment idéaliseraient-ils le pays où ils vivent dans la misère ?), et se revendiquent donc plus comme non français que comme algériens, marocains ou ghanéens. Ils ne sont de fait pas français, et ne peuvent donc pas se considérer comme tels. Mais ils doivent bien se sentir quelqu’un ? ! Il leur reste la culture des parents, qu’ils croient partager pleinement. Mais, ayant vécu en France, ils seraient perdu dans le pays d’origine de leurs parents. Leurs parents eux-mêmes ont perdu leurs origines. Ils ne sont plus qu’un souvenir décrochhé d’une époque. Une bouture qui n’a pas pris.

Voilà pourquoi je n’aime pas ce racisme primaire qui fait accuser les descendants d’immigrés de racailles, stupidement, et qui n’offre comme solution que le renvoi dans le pays d’origine. Ce sont des français. Ils ne sont pas pleinement français, responsabilité qui revient autant aux familles victimes et coupables d’acculturation qu’aux pouvoirs publics et aux citoyens. Mais ils sont encore moins d’une autre culture. Ils sont PRESQUE français. Ce sont pour beaucoup de gens des citoyens de seconde zone . Si vous voyez dans un hôtel un noir parfaitement occidentalisé, vous allez vous étonner que ce noir n’ait pas d’accent et occupe un poste d’accueil du public dans un hotel de haut standing (ce qui a peu de chance d’être réel, comme situation, vous en conviendrez). Les non blancs, quelle que soit leur acclimatation à la culture française, restent dans nos esprits des citoyens de seconde zone. La méritocratie, la liberté, l’égalité et la fraternité ne fonctionnement pas pour eux. Enfermés dans un cycle pervers, entretenu par nous, par eux et par les pouvoirs publics, ils sont coincés, comme nous, dans une spirale de violence.

Sarkozy, apr les mesures démagogiquement racistes qu’il a mises en place et continue de promouvoir, n’a pas joué son rôle de responsable politique. Il a réagi émotivement par ses préjugés, cxomme l’ensemble des français. Certes il est notre représentant, mais nos élus, plus que de nous représenter, doivent nous tirer vers l’idéal que nous ne parvenons pas toujours à formuler, pas nous entretenir dans nos vices et défauts de pensée.

J’aurais voulu faire plus court, plus complet et mieux construit, mais je manque de temps. Je repréciserai comme toujours et développerai les points qui posent problème. Mais gardez-vous toujours de croire qu’une situation humaine est simple. Ce ne sont pas des racailles parce qu’ils sont d’origine étrangère. C’est parce qu’ils sont d’origine étrangère qu’ils souffrent encore plus que les autres pauvres. Mais ils ont cette violence en eux parce que notre société la cultive. N’oublions pas que ce sont des adolescents. Peu d’entre eux sont de réels criminels (si tant est qu’il y en ait de « vrais » et de « faux »…). Seulement, pleins de violence, rejetés et acculturés, ils forgent bon gré mal gré leur propre société. Ils ne maîtrisent pas notre société, ne la comprennent pas, parce qu’on ne leur permet pas de croire en elle (et d’ailleurs y croyons-nous nous-mêmes… ?). Il ne leur reste que ce violent désespoir et cette absence de perspectives. Ce sont des enfants furieux. Comment ne pas en vouloir à la terre entière et surtout comment respecter ceux qui disent que la France va bien et que ce sont eux les euls coupables de leur sort. Ils sont certes responsables en partie, mais ils ne peuvent en porter la responsabilité puisqu’ils ne savent pas quelles alternatives s’offrent vraiment à eux (s’ils en ont réellement).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maya

avatar

Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Besancenot   Jeu 23 Nov - 8:04

msthrp a écrit:

Alors le respect envers des gens qui ne nous respecte pas, nous, nos lois, et notre culture... Excuse moi... ça ne me laisse pas de marbre.

quelque part je comprends ton point de vue, mais en mm tps ... si aucun des deux "partis" ne respecte l'autre, c'est une spirale sans fin ... il va bien falloir à un moment ou à un autre que d'un coté on se mette à être plus respectueux et ça ne peut engendrer que du bon ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kamisama

avatar

Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 22/11/2006

MessageSujet: Re: Besancenot   Ven 24 Nov - 8:48

windowman : "Sarkozy, après les mesures démagogiquement racistes qu’il a mises en place et continue de promouvoir"

oui racistes tout comme la promotion du culte musulman, tout comme les mosquées (payée par l'etat donc par nous) , la discrimination positive (sans papiers loges directement dans des hotels, mais les français croupissent dans la misère pendant plusieurs années) , les régularisations en masse (regularisations d'etrangers , juste au cas ou ... )
tout cela est profondémment raciste tu as bien raison !

windowman "Voilà pourquoi je n’aime pas ce racisme primaire qui fait accuser les descendants d’immigrés de racailles"
oui certes les monsieurs qui assassinent les pères de familles ou ceux qui prennent des photos, qui vendent de la drogue, qui braquent les fourgons, qui insultent la police ... je suis tout a fait d'accord avec toi, c'est raciste que de traiter de racaille ces personnes qui sont le vrai pilier de la france ..


windowman : "Les seconds eux, vivent en immeuble depuis des générations. Des générations de misère de plus en plus prononcées"
oui et je suis sur que tu voudras bien les aider dans leur misère, grand coeur que tu es , et ainsi leur payer une nouvelle maison avec jardin etc pendant que la majorite des personnes se crevent de 6h du matin à 18h le soir pour vivre...
Si ils ne bossent pas l'argent ne tombe pas du ciel !
et si toutes les personnes des cités voulaient réellement bosser ce serait un endroit ou il fait bon vivre...


finalement pour ne pas refaire le meme pavé que toi , je me limiterai à une définition du racisme, car tu sembles utiliser un mot que tu ne connais pas :

"Le racisme est une idéologie basée sur une croyance qui postule l'existence de "races" au sein de l'espèce humaine"
aurais tu l'amabilité de m'expliquer ou se situe la séparation en tant que "races" lorsque l'on refuse d'acceuillir des etrangers qui ne travaillerons probablement pas dans notre pays ?

Seconde définition, tu vas vraiment te cultiver : la xénophobie

"La xénophobie signifie l'hostilité à l'égard des étrangers"

Ainsi, monsieur Sarkozy qui vient de hongrie est probablement xenophobe n'est-ce pas ?
Il en est de même pour Ségolène Royal qui est née à Dakar ...


En tant que bon raciste qui se respecte, je vais aller manger avec mon pote le chinois et j'inviterai probablement deux autres tunisiens ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Besancenot   

Revenir en haut Aller en bas
 
Besancenot
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Presidentielles 2007 :: Pour qui voter ?-
Sauter vers: